Accueil > CONTENU_STATIQUE > ENEO et la Commune de Baham signent un contrat pour la réalisation des (...)

1356601c74b6e93f1e1a135b557f6144b5c4ad9f

ENEO et la Commune de Baham signent un contrat pour la réalisation des branchements dans le cadre du projet DER Hauts-Plateaux



C’est effectif depuis ce vendredi 03 octobre 2014.

L’objectif de ce contrat est de réaliser un minimum de
4000 branchements avant le 31 juillet 2015
dans les Communes de Baham,
Bamendjou, Bangou et Batié, dans le cadre du projet DER Hauts-Plateaux. Le
projet de Densification de l’Electrification dans le Département des
Hauts-Plateaux (DER Hauts-Plateaux) a démarré le 1er août 2011. Il est mis en
œuvre grâce à un cofinancement de l’Union Européenne (73,97%), complété par des
ressources mobilisées par l’Etat du Cameroun (18.22%), par les futurs abonnés
du service public de l’électricité (5.93%), et par la Commune française de St-Germain-au-Mont-d’or,
partenaire de coopération décentralisée de Baham (1.88%). Les taxes et droits
de douanes sont pris en charge par l’Etat du Cameroun, conformément aux accords
de coopération signés avec l’Union Européenne. La maîtrise d’œuvre est assurée
par le bureau d’ingénieurs-conseils camerounais Etudes Engineering
Développement (EED).


Dans sa composante « électrification rurale », le projet conduira
à terme à l’électrification de 109 localités, dans les Hauts-Plateaux, alors
que l’objectif initial était de 57 localités. Cette performance inédite (+191%)
est le résultat d’une optimisation technico-économique des réseaux de
distribution et d’une utilisation rationnelle des ressources allouées.


Les activités de réception et de mise en service des ouvrages
réalisés dans le cadre du projet DER Hauts-Plateaux sont actuellement en cours.
Ces ouvrages seront reversés dans la concession de distribution de ENEO (ex.
AES-Sonel) pour être repris en exploitation par cet opérateur, en respect de la
procédure de biens nouvellement concédés, conformément à l’article 7 du cahier
des charges du contrat cadre de concession et de licence liant l’Etat
camerounais à ENEO.


Intervenant ainsi dans le périmètre du concessionnaire de
distribution ENEO, périmètre à l’intérieur duquel cet opérateur dispose d’une
exclusivité de distribution et de vente en vertu de l’article 4 du contrat de
concession de distribution et vente d’électricité basse tension signé avec
l’Etat du Cameroun, la mise en place de ce contrat devenait un impératif. En
effet, pour les Collectivités locales, il ne s’agit pas de se contenter de la
construction des nouveaux réseaux de distribution, mais de s’assurer que ces
ouvrages bénéficient effectivement aux populations, par un encadrement des
opérations de branchement. L’objectif est ainsi d’atteindre un minimum de 4000
nouveaux branchements. Il s’agit d’un objectif gagnant-gagnant, à la fois pour
les Collectivités locales qui y verront la concrétisation de l’accès à
l’électricité pour leurs populations, et pour ENEO qui bénéficiera de nouveaux
abonnés.


Les résultats de la campagne de branchements, engagées par le
projet depuis le mois de novembre 2013 sont, dans cette perspective, très
encourageants. En effet au mois de septembre 2014, ce sont plus de 7.775 demandes
de branchements qui ont été enregistrées, plus de 4.600 candidats ayant
effectivement versé un acompte de 30.000 FCFA. Les prochaines étapes de cette
campagne, qui démarreront avant la fin du mois d’octobre avec la signature de
ce contrat avec ENEO, concerneront successivement (i) la réalisation des métrés
par ENEO, (ii) la production des devis définitifs de branchement par ENEO
uniquement pour les candidats éligibles, (iii) le versement par le projet d’une
subvention pouvant atteindre 100% du reste à payer pour certains candidats de
la tranche sociale (5A) dans les conditions indiquées pendant la campagne, (iv)
le règlement du reste à payer par les autres candidats, (v) et la réalisation
effective des branchements par ENEO.


La signature de ce contrat d’objectifs entre le concessionnaire
ENEO et un collectif de Communes organisé en un syndicat intercommunal (le
SIHPLATEAUX), pour la réalisation des branchements à l’échelle de leurs
territoires, est une première au Cameroun. Il vient souligner l’avancement du
processus de décentralisation actuellement en cours dans le pays,
particulièrement depuis 2004 avec la promulgation des lois d’orientation sur la
décentralisation, et l’effectivité de responsabilités de plus en plus marquées
des Collectivités locales dans la gestion des services publics à l’échelle
locale.



Les projets
La ville de Baham
La ville de Baham